GENOUX

Accéder directement aux dossiers

«GENOUX»

Le 18.09.1990

Je suis allée voir Mme FLOCH parce que j’avais un problème de genou (ménisque fissuré). Etant très sportive, il m’était de plus en plus difficile de pratiquer le sport sans ressentir de violentes douleurs et souvent gonflement du genou avec immobilisation.
J’étais sur le point de me faire opérer, cela m’était devenu indispensable.
Après avoir consulté plusieurs chirurgiens, tous étaient du même avis, d’après les radios (arthrographie) l’opération devenait pressante avant un blocage total.
Je remercie aujourd’hui mon père de m’avoir fait connaître Mme FLOCH.
Aujourd’hui, j’ai « mon ménisque » en entier et plus de problème de genou, plus de blocage, plus de fissure.
Je me dois de vous dire que lorsque j’ai décidé d’aller voir Mme FLOCH, j’étais positive mais néanmoins très anxieuse. C’était ma dernière chance.
Cela allait-il réussir pour moi ?

Si je vous écris tout ceci aujourd’hui, c’est que je suis convaincue du travail de Mme FLOCH, et je sais que beaucoup d’autres personnes souffrent et ont besoin de Danielle.
Elle a les capacités de vous aider. N’attendez pas…

Comment cela s’est il passé ?

J’avais rendez-vous le mardi 24 juillet à 16 h00 pour l’Intervention qui a duré 3 bonnes heures.

La première fut agréable et passa très vite. J’avais l’impression d’être enveloppée d’une épaisse couche de coton et mon corps confortablement installé. Mes membres étaient lourds et il m’était difficile de bouger. D’ailleurs je n’en avais pas envie ; j’étais bien. Danielle n’avait eu qu’à passer ses mains autour et au-dessus de mon corps pour « l’endormir » ; mais j’étais malgré tout éveillée, et je pouvais entendre, parler et sentir ce qui se passait en moi ; tout semblait bouger à l’intérieur de mon genou sans que cela me fasse mal. C’était très subtil et à peine perceptible et je devais me concentrer pour en palper les moindres sensations. Par moment, je luttais même pour ne pas m’endormir.

La deuxième heure passa très vite aussi et Danielle me surveillait très souvent en passant ses mains de temps à autre au-dessus de mon corps, et je sentais un courant frais. Mon corps semblait qu’ « énergie » ; j’étais brûlante sans toutefois transpirer. Je comprends qu’il soit difficile pour ceux qui lisent ce témoignage de croire et de comprendre ce que j’ai ressenti ; je vous demande simplement d’avoir confiance et de ne pas hésiter dans votre décision.

La troisième heure fut plus longue, l’engourdissement disparu peu à peu et je pus à nouveau bouger librement. Mon corps était lourd et mon genou me faisait mal. Une douleur aiguë comme « une aiguille » traversait mon genou. Danielle m’expliqua : « Qu’on me recousait le ménisque et les chairs et que c’était le dernier point ». Ce fut le seul moment pénible, mais peu à peu la douleur s’estompa puis disparue.

Un moment après Danielle vint me voir et dit : « Le travail est terminé, vous allez pouvoir vous lever ». J’étais « épuisée », engourdie mais je ne sais pas pourquoi « Satisfaite ».
Quelque chose en moi s’était passée. C’est une femme formidable !

Aujourd’hui, tout va bien et je continue de voir Danielle pour des soins de consolidation. Je n’ai pas encore repris le sport mais je sens que cela ne va pas tarder. (J’ai commencé la piscine).

Danielle m’a beaucoup apporté, non seulement pour mon corps, mais aussi : mon esprit. Je participe même aux soirées de méditation que je vous conseille tous.

B.G
Les Sables d’Olonne


Septembre 1992

Madame,

Je vous envoie un chèque comme convenu pour une consultation par téléphone.
Mon prochain rendez-vous est pour le 2/9/92.
J’ai une amélioration du genou gauche.
Recevez, Madame, mes remerciements.

Mr R.B
72 Precigné


Le 17.10.1992

Madame,

Avec tous mes remerciements pour le soulagement que vous m’avez apporté, pour mes genoux.

En espérant une guérison rapide, et peut-être l’occasion de vous connaître et de parler de vive voix avec vous, car après les vendanges

«GENOUX»

Le 3 mai 1996

À Danielle,
Et, à vous qui me lirez,

Voilà, je prends le temps pour vous raconter mon histoire. Et, je remonte de 5 ans dans le temps.
Je suis aujourd’hui âgé de 17 ans et quelques mois.

Je suis un fan de basket-ball.
Depuis ma plus tendre enfance, je me suis toujours amusé avec un ballon, et je rêve de devenir un joueur de haut niveau.

À 12 ans, je suis sélectionné en Equipe Région. Mais, voilà que j’ai mal à un genou, et que celui-ci est enflé. Sans tarder, je consulte notre médecin de famille, qui me donne un arrêt de sport de 3/4 semaines (pour ne pas me dire plus car j’en avais gros sur le cœur).
Il m’explique que j’avais de l’eau dans le genou et que ma rotule était déplacée. Il faut attendre que l’eau s’élimine pour que ma rotule reprenne sa place.

Non satisfait de ctte situation, je suis allé voir un docteur spécialiste dans la médecine du sport. Celui-ci confirme le diagnostic et me donne environ 6 mois d’arrêt.

Une personne de ST Fulgent, s’était fait soigner par Danielle FLOCH d’une hernie discale et était guérie. Nous nous sommes rencontrés et faisant confiance, je suis allé à OLONNE.

Danielle m’a fait un soin. Cela consistait à rester allonger sur un lit, et elle me passait les mains au-dessus du corps ; parfois, faisant claquer ses doigts. Elle me propose une intervention m’assurant la réussite.

L’intervention consiste à rester immobilisé quelques heures, et elle intervient comme le ferait un chirurgien. Il s’agit d’une véritable opération, mais sans hospitalisation et sans chirurgie apparente.

Je suis donc arrivé à 14 h. Je me suis allongé et elle fit ce qu’elle m’avait expliqué. La première heure, j’étais bien. Une sensation de chaleur, de bien-être. J’avais entièrement confiance. La deuxième heure, j’ai dû somnoler. Danielle venait me voir et continuait de contourner mon corps de ses mains, sans me toucher. Puis au cours de la 3ème heure, j’ai ressenti une très vive douleur au niveau de l’aine, ce qui n’avait rien à voir avec mon genou.

Je l’appelai car je ne comprenais rien à ce qui m’arrivait. J’avais vraiment mal. Elle me demanda si je m’étais fait une déchirure musculaire il y a quelques mois. Elle sentait un dénouement d’une boule de nerfs et autres à ce niveau. Et, après réflexion, c’est vrai qu’en vacances, deux ou trois mois auparavant, j’avais été bloqué 3 jours sans pouvoir trop marcher ayant eu mal à l’aine. Et, c’était passé comme cela était venu.

Elle m’a répondu que tout se remettait en place, et que dès que les douleurs auraient disparu, je serais en forme. Ce qui se réalisa ¼ d’heure plus tard.

Lorsque je suis descendu de la table, je me sentais autre. J’étais heureux, j’avais bien moins mal à mon genou. Et je me souviens d’avoir dit à ma mère qui m’accompagnait : « S’il y avait à proximité une fleuriste, je lui offrirai une rose, tellement je suis bien ».

Je suis retourné la voir4 semaines de suite pour des soins d’entretien, puis tous les 15 jours, et très vite j’ai espacé d’1 mois puis de 3 mois.

Je tiens à signaler, ce qui était le plus important pour moi, c’est que j’ai repris le basket 15 jours après l’intervention pour participer à ma sélection, et depuis, je joue toujours à mon sport favori.

Un an après, j’ai ressenti une petite douleur. Je suis tout de suite retourner la voir, et sortant de chez elle, j’étais bien.

Depuis, pratiquant le basket quotidiennement et à haut niveau puisque je joue en ESPOIR à PITCH CHOLET BASKET, et que je fais partie de l’EQUIPE DE FRANCE, je n’ai jamais ressenti de douleur à mon genou.

Je remercie de tout cœur la personne qui me l’a fait rencontrer.

J’ai une très grande confiance en Danielle, et je souhaite pour toute personne qui souffre de la rencontrer au moins une fois.

Une certaine paix, un certain soulagement s’opèrent dès la première rencontre.
Lui faire confiance lui apporte encore plus de réussite dans ses guérisons et surtout pour soi-même.

MERCI Danielle

A

«GENOUX»

Le 19 juin 1995

Cela fait maintenant à peu près 5 ans que je connais Danielle qui a « pratiqué » une « intervention » sur mon mari. En effet, celui-ci, à la suite d’une entorse du genou avait subi une méniscectomie et était susceptible d’avoir à nouveau une opération pour consolider son genou.

Grâce aux soins et à l’intervention de Danielle, tout a été remis en place et le chirurgien qui l’a revu lui a annoncé qu’il n’avait plus besoin de venir le voir sans autres explications.
De plus, au cours de cette intervention, une côte et une vertèbre endommagées durant l’enfance ont été « remises à neuf ».

Mais parallèlement à cette intervention physique, il faut aussi parler du bien-être moral ressenti par chacun car les soins s’adressent non seulement au corps physique mais aussi au corps mental et procurent une paix, une sérénité et une autre façon de voir la vie et d’appréhender les évènements (mêmes les plus difficiles) qui nous arrivent.

Mon mari s’étant retrouvé au chômage un peu après son intervention et cela durant à peu près 8 mois, nous avons vécu cette période (en mettant de côté l’aspect financier qui lui n’est jamais très drôle) dans un calme, une sérénité et une harmonie familiale inoubliables.

Une collègue m’a demandé au bureau lorsque j’ai parlé de Danielle : « Mais qu’est-ce qu’elle a de plus que nous pour faire tout cela ! ».
Eh bien, il suffit de voir Danielle pour comprendre.
Au milieu de plusieurs personnes, il est très facile de la reconnaître, même si on ne l’a jamais vue auparavant, tant tout son être est lumineux.
Il se dégage d’elle une Lumière qui ne peut pas passer inaperçue…Lumière qui est visible au cours des conférences et des réunions ainsi que sur la cassette vidéo donnant des extraits de conférences durant lesquelles il est possible non seulement de voir cette Lumière ainsi que les chakras mais aussi les entités lumineuses qui l’entourent.
Il est aussi possible de voir son visage se transformer et révéler à ceux qui peuvent le voir celui d’incarnations passées.

C’est un spectacle merveilleux que chacun peut voir différemment selon son degré d’ouverture et de disponibilité car les perceptions ne sont pas les mêmes d’une fois à l’autre.
Danielle disparaît même parfois à nos yeux et sa voix devient lointaine aux moments où elle part sur un plan vibratoire (il est même possible d’entendre très nettement ces vibrations).
La première fois que j’ai pu constater ces phénomènes, je me suis demandée si je n’étais pas victime d’une illusion d’optique ou si ce que je voyais était bien réel.
Depuis, je n’ai plus aucun doute.

Au cours de ces conférences, de plus en plus d’indications nous sont données sur son parcours car il est évident que pour en arriver là, elle a beaucoup travaillé durant ses différentes incarnations, ce qui lui permet de servir d’intermédiaire entre les plans supérieurs et nous et de nous transmettre leurs messages de paix, de sagesse et d’amour car c’est bien de cela qu’il s’agit, nous faire comprendre que le but de la vie sur terre est de s’améliorer toujours un peu plus de vie en vie afin de devenir nous aussi des êtres de lumière qui n’auront plus besoin un jour de revêtir une tunique de chair ou tout au moins auront le choix de revenir « en mission » pour aider les autres ou poursuivre notre évolution dans les plans de lumière.

Aussi, merci à Danielle pour ce qu’elle apporte et ce qu’elle nous fait découvrir.

M-P.T
44 Nantes


Avril 1999

Bonjour Madame,

Recevez le montant de la semaine et une photo pour vous donner un aperçu de ma personne.
Vous constaterez ma corpulence après une opération en 91 d'une péritonite ovarienne, donc chimio etc et j'ai une éventration.
Voyez, je ne suis pas très gâtée.
Maintenant c'est mon genou droit, douleur interne du genou et sciatique, le tout très très douloureux et suis très fatiguée.

Il est vrai que je mets tout mon espoir en vous et crois à votre réussite,
Toute personne que vous soignez form

«GENOUX»

Septembre 2006

A la suite d'une simple chute, je me suis trouvée immobilisée fin Juillet 2006 avec une entorse du genou droit, diagnostiquée par le médecin remplaçant le généraliste. Il n'a pas jugé bon de faire une radio et a prescrit un antalgique et un anti-inflammatoire ainsi que l'utilisation de béquilles ou de déambulateur. Une dizaine de jours après, au lieu de l'amélioration prévue, la situation s'était beaucoup dégradée : la douleur était plus intense encore et je continuais à prendre des antalgiques en quantité importante alors que j'aurais du cesser de le faire après une semaine. J'ai pris de nouveau rendez-vous avec le généraliste qui était de retour de vacances. Il a immédiatement fait faire une radio : double fissure de la rotule et de l'épiphyse tibiale. En cette période estivale, il lui a été impossible de m'obtenir un rendez-vous avec un chirurgien orthopédiste. Il a aussitôt préconisé une attelle pour immobiliser le genou. C'était beaucoup plus confortable et sécurisant. J'ai prévenu Danielle qui m'a aussitôt mis en soin-intervention. Dès le lendemain, j'ai pu marcher en n'utilisant le déambulateur qu'une partie de la journée, alors que jusque là j'étais incapable de faire un pas sans lui. Les progrès étaient évidents de jour en jour. J'ai enfin pu avoir un rendez-vous avec le chirurgien-orthopédiste début Septembre. Il semblait soucieux car sa propre interprétation de la radio que je lui ai montrée était toute différente : une seule fracture de l'épiphyse tibiale mais sur plusieurs centimètres, du genou à la face interne du tibia. Il a expliqué que normalement cela devrait agir comme un iceberg, c'est-à-dire un glissement progressif puis un affaissement de cette zone. Il m'a tout de suite prévenue que, dans cette probabilité, il faudrait une immobilisation de la jambe pendant 2 mois avec interdiction de poser le pied par terre. Après une nouvelle radio, il a constaté, avec autant de soulagement que d'étonnement, qu'il n'y avait pas eu de déplacement et que la zone fissurée s'était bien comblée. Il a conclu en disant que j'avais « énormément de chance » car il pensait que, dans la logique des choses, une opération serait inévitable. Cette « chance », j'en étais consciente bien sûr et je lui avais déjà donné un nom. Ce simple mot ” merci Danielle “ est si peu ... trop peu ... mais il prend du relief lorsqu'il vient du fond du cœur. Comment alors ne pas prendre conscience de la réalité de cette Force de Lumière transmise par la présence de Danielle. Elle est là, bien présente, afin d'aider chacun à travailler, à dépasser ce malaise du corps, ce mal-être de l'âme, toutes ces dérives qui font pourtant partie intégrante du chemin à parcourir. Comme l'explique Danielle, il faut bien comprendre que, pendant les soins, il y a bien sûr ce grand bonheur de « recevoir », avec cette sensation souvent de bien-être et de plénitude. Mais il faut aussi prendre en compte cette nécessité pour tous d'une démarche personnelle dans la volonté de prendre une part active et constructive sur ce chemin vers le mieux-être et la sérénité.
Pour ce que vous apportez à chacun,
Pour ce que vous émettez et transmettez Et aussi pour ce que vous êtes
... Merci Danielle.

O.B.
Vendée