Actualités

L'euthanasie, le coma...

QUESTIONS POSÉES LORS DE RÉUNIONS.
(16 mars 1993)


-Danielle :


Dans un état « coma », la vie ne s'arrête pas forcément.
La médecine sait par expérience que l'on peut sortir d'un coma.
Avec les progrès de la technologie, il est possible actuellement de mesurer le stade du coma.


Suivant le stade, la vie terrestre demeure, mais le corps éthérique (corps subtils) commence à se détacher, mais reste à proximité.


La vie est présente, et en même temps arrêtée dans ses fonctions de vécu.


... L'euthanasie, peut être une réponse à la souffrance tant physique que morale,
pour la personne en état de coma ainsi que pour ses proches.
Une réponse d'Amour vers l'autre lorsqu'il le demande.

Un acte difficile dans sa réalisation d'éthique et des principes de vie.


Question : "Pour vous c'est moralement acceptable ?"


-Danielle :


Oui.
Lorsque la personne souffre énormément malgré les calmants et qu'elle demande de mettre fin à ses souffrances, de quitter cette vie, sachant que l'échéance est là, dans une attente xxxx.
Lorsque nous naissons au monde de la Terre, les cellules du corps sont préparées pour un temps donné d'expérience.


Il arrive souvent que je sois appelée afin d'aider au passage en fin de vie, surtout par ceux qui me connaissent sur le plan spirituel,
lorsque je donne des soins pour ceux qui arrivent sur le moment du départ, la vibration apaise et prépare au passage.
Cette vibration de vie réconforte l'âme, détend les corps intérieurs et le visage devient serein
les traits plus jeunes.


Tout l'intérieur se prépare à rejoindre la vraie vie en laissant son vêtement de chair à la Terre Matière.


La liaison s'établit avec le plan vibratoire qui correspond à la personne, elle est attendue par son guide et des membres de sa famille ou autres connaissances de cette vie ou des autres vies.

Réflexions: - "Il doit y avoir une relation plus étroite avec ces gens-là. (ceux qui attendent de l'autre côté de la porte)"

-Danielle :


Lorsque les gens souffrent il y a toujours une relation plus étroite dans la mesure où, la souffrance appelle aussi une participation plus aigüe de l'Etre.
Une aspiration à rejoindre l'autre niveau de vie, perceptible dans les derniers moments, ou bien avant pour ceux qui ont réveillé la vérité du fond de leur conscience.

- Réflexion : "Les dons d'organes... Par exemple un accident de voiture ; chute d'un toit fracture de la colonne vertébrale...
Si on suit le raisonnement, finalement ça sert à rien la médecine...
Et la médecine des ondes..."


-Danielle :


A l'origine de la Terre, il n'y avait pas « une médecine » puisque la vibration de la vie planétaire était d'une Origine vibratoire qui soignait les individus les uns les autres.
Une ressource permanente au quotidien.


Puis au fur et à mesure de la descente dans la matière, la vibration est devenue plus dense, plus rude, plus lourde, l'homme a cherché la possibilité de soigner les conséquences des perturbations liées au changement vibratoire.

Les Petits Êtres de Lumière qui travaillent sur les cultures ont créé des plantes de santé, ont créé des arbres, ont créé des plants alimentaires pour la vie de l'homme.


L'homme a regardé ces cultures dans un premier temps, et, avec beaucoup de respect les a acceptées comme aliment et produit de soin.


Au temps des égyptiens les soins donnés par la vibration spirituelle, étaient la médecine des initiés des temples. Puis est venu s'ajouter les recherches par les plantes.


L'humain a continué sa descente vibratoire par le vouloir prendre, gouverner, asservir l'autre ou les autres. Une soif de vie dans un vécu à temps limité.

Il s'est dit : "Pourquoi ne pas inventer une autre matière qui pourrait garder à notre corps une vie éternelle ?"

La recherche a commencé : conserver l'homme par l'homme.


C'était oublier le principe créateur à la base de toute vie.
A partir de cette idée a été abolit de l'éducation des hommes le merveilleux principe donné par la « SAGESSE » NAÎTRE ET RENAÎTRE

Alors pourquoi vouloir conserver à toute fin un corps usé ?
Il a effectué son temps, il a donné la possibilité à l'homme d'évoluer, de vivre une expérience.

Différentes expériences seront vécues par chaque humain, elles seront toutes avec une nouvelle naissance à la Terre, dans un lieu donné et à l'heure qui correspondra aux besoins de l'évolution de chacun sur l'horloge cosmique.

- Question : "Pourquoi vouloir absolument soigner ce qui est déjà à moitié détruit ?"


-Danielle :

C'est l'évolution de la médecine et de la science.
Il fallait pour comprendre certains aspects des maladies, du départ de la vie, de la fin de vie, saisir les données sur les hommes malades.


Aujourd'hui de nombreuses expériences continuent en « recherche » pour des causes humanitaires de grande ampleur, comme le Sida, les Cancers, les Inconnus relevant de la pollution de la planète, virus inconnus se nourrissant entre eux.

Les chercheurs restent dans la matière et l'objectif de « soin pour conserver la Vie » est devenu une priorité.

La Vie créatrice a tout prévu et mis en œuvre le suivi des parcours pour chacun, c'est l'Humain qui a tout oublié, d'où il vient et comment il doit vivre.

L'ÉVOLUTION VIBRATOIRE INTÉRIEURE EST LA SEULE FORCE SAINE ET INDESTRUCTIBLE QUI PROTÈGERA LES HOMMES DE LA POLLUTION ACTUELLE.
POLLUTION DE L'ÂME ET PAR CONSÉQUENT DE CELLE DU CORPS.


- Question : "A quel moment faut-il prolonger, et à quel moment faut-il..."

-Danielle :

La Terre est polluée via la vie de l'homme, la nature également d'une façon constante, la vie animale modifiée.
Les maladies se propagent. Tous les virus ou autres infections sont à l'affût.


Les médecines douces et les plantes peuvent aider l'homme dans ses petites souffrances journalières.


Dans les maladies à traitements très lourds, il faut un dialogue médecin patient, une impartialité et une franchise doivent entraîner la confiance et le suivi.
Mais aussi le courage de part et d'autre de regarder en face l'échéance du problème.
Ne pas créer une souffrance supplémentaire, ne pas s'acharner à...pour un résultat......

Greffer des organes de l'un pour l'autre... c'est une avancée médicale sans précédent.

Dans cet aspect est oublié le contexte divin de la création.
Dans le corps matière, la chair et tous les organes sont imprégnés de la vie de l'âme, de la vibration intérieure.
La greffe va apporter ce que l'un était : dans son caractère, dans ses traits, dans son hérédité génétique, à quelqu'un d'autre.
Le Sang est relié à la Vie de l'Esprit, il est la Vie du corps.

IL FAUT RÉAPPRENDRE A PENSER, A SE GÉRER, A ÉVOLUER SAINEMENT
A VIVRE TOUT SIMPLEMENT.
RETROUVER LA MORALE PRODONDE.

ARRÊTER CE MAL DE VIVRE DE TOUT VOULOIR VITE......
APPRENDRE A SAISIR LA FORCE INTÉRIEURE, LA RENFORCER TOUS LES JOURS.
ELLE EST LA BASE DE LA SOLIDITÉ.


- Réflexion : "Par vos soins, vous les aidez à vivre mieux, mais d'une façon non directive..."

-Danielle :

Tout à fait, je ne suis pas « gourou », terme à la mode,
je transmets la force créatrice, je leur dis simplement :

"Vous avez la Vie en vous, la force de votre vie intérieure est là pour vous aider dans votre vie quotidienne, elle n'est pas inépuisable, il vous faut la nourrir, il vous faut veiller à votre comportement, vos pensées, et vous relier aux plans divins, à la Lumière".

Mais la société d'aujourd'hui est ce qu'elle est : stressante, polluante.
Elle génère la violence, la guerre, tous ces phénomènes planétaires nous les respirons.

Pour Soi et pour le Monde, il faut apprendre à respirer,
Inspirer et transformer cet air douloureux absorbé en force de vie d'une vibration plus élevée,
celle qui vous anime, puis expirer avec une pensée vivante.

Tous les jours, recevoir par la pensée en s'élevant vers la Lumière, et, ainsi redonner force en vous, et, par la respiration la force renouvelée nécessaire à la vie du monde et cela pour tous les règnes de vie.

Souriez à vous mêmes et aux autres, le sourire est une nourriture pleine d'ingrédients,
il reste indispensable au bien être.


 

Ajouter un commentaire